Côté Nature : retour à l'accueil  
LE SITE
 
 
LES ARTICLES
 
 
LES GALERIES
 
 
LES LIENS
 
 
LES LISTES
 
 
MORPHOLOGIE
Morphologie des Araignées
Morphologie d'une Araignée.
Source : Cornelis Neet - "Les Araignées" - Atlas visuels Payot Lausanne - 1987

Le corps des araignées est typiquement constitué de deux parties bien distinctes reliées entre elles par un pédicule :

  1. Prosoma = Céphalothorax
    Partie antérieure, fortement chitinisée et donc rigide, recouvert d'une carapace sur la face supérieure et d'une plaque appelée sternum sur la face inférieure.
    • Cette partie porte les 6 paires d'appendices qui sont, en partant de l'avant du corps :
      1. Une Paire de chélicères
        pourvues de crochets à venin à leur extrémité. Elles sont utilisées pour mordre la proie et lui injecter le venin. Dans certaines familles, elles ont aussi un rôle de broyage des proies et sont alors pourvues de petites "dents" sur leur face antérieure.
      2. Un paire de pédipalpes (=pattes-machoires),
        Elles ont un rôle essentiellement tactile. Leur base est pourvu d'une excroissance recouvrant en partie l'orifice buccal et jouant un rôle de filtre lors de l'ingestion de nourriture grâce à une série de poils située sur leur bord antérieur et faisant office de peigne filtrant.
      3. 4 paires de pattes locomotrices,
        Elles sont composées de 7 articles qui sont, en partant de la base :
        1. la Hanche,
        2. le Trochanter,
        3. le Fémur,
        4. la Patella,
        5. le Tibia,
        6. le Métatarse,
        7. et le Tarse.
    • Le prosoma est le siège du cerveau (voir anatomie), coeur du système nerveux
    • Il porte aussi les yeux, généralement au nombre de 8, parfois moins (jusqu'à zero pour certaines espèces cavernicoles !),
    • C'est aussi sous l'avant du céphalothorax que se trouve l'orifice buccal.
  2. Opistosoma = Abdomen
    Partie postérieure, recouverte d'une enveloppe souple et extensible, pouvant adapter sa taille à l'état de l'individu (prise de nourriture importante, présence d'oeufs chez les femelles...). Cette partie contient les principaux organes végétatifs de l'animal (voir anatomie):
    • le coeur,
    • le système respiratoire,
    • le système digestif,
    • l'appareil reproducteur, c'est sous l'abdomen, dans un repli de la cuticule nommé le pli épigastrique que débouchent les appareils reproducteurs mâle ou femelle.
    • les glandes à soies
    • les filières (généralement au nombre de 6) se trouvent, en général, à l'extrémité postérieure de l'abdomen.

De plus, le corps des araignées est entièrement recouvert de poils (c'est ce qui fait tout leur charme...) de différents types. Ces poils ont différentes fonctions, dont les principales sont :

  1. certains sont des chemiorécepteurs, permettant à l'araignée d'analyser la composition chimique de l'air ou de détecter un certain type de molécules. On pense que c'est grâce aux phéromones que les mâles retrouvent les femelles pour l'accouplement.
  2. d'autres sont des mécanorécepteurs, en particulier les épines, ces grands poils épais qui dépassent des autres et sont bien visibles à l'oeil nu. Ils permettent à l'araignée de détecter des vibrations, sur sa toile par exemple, ou tout simplement l'informent qu'une patte est entrée en contact avec un obstacle.
  3. d'autres, beaucoup plus fins, les trichobotries, lui permettent de détecter les vibrations de l'air !!! Il s'agit d'un sens presque équivalent à l'ouie qui permet à l'araignée de repérer les vibrations causées par exemple par les ailes d'une mouche en vol...
 
RECHERCHES
 
Nombre de visites depuis juin 2001

FREE, la liberté n'a pas de prix !



adhérez à la ligue des sites naturalistes extraordinaires

5 personnes connectées
Haut de la page  -   ©1998-2010